Fiche d’élevage du Tenebrio molitor, le ver de farine

 Tenebrio_molitor_Jon_RitchieTenebrio molitor ©Jon Ritchie

Règne: Animalia
Embranchement: Arthropoda
Sous-embranchement: Hexapoda
Classe: Insecta
Ordre: Coleoptera
Famille: Tenebrionidae
Genre: Tenebrio
Espèce: Tenebrio molitor

Nom vernaculaire anglais: Mealworm.
Nom vernaculaire: Ver de farine, ténébrion meunier.

Le ver de farine est certainement l’insecte le plus vendu dans le monde pour nourrir toutes sortes d’animaux qu’il soit exotiques ou pas (insectes prédateurs, arachnides, reptiles, oiseaux exotiques, poules, rongeurs…).
La larve est jaune-orangé, tandis que l’imago est un scarabée totalement noir.

Je n’entrerai pas dans le débat de donner ou pas des vers de farine à ses animaux et de son équilibre nutritionnel , sachant juste qu’il est moyen voire mauvais par rapport à d’autres insectes (grillons, blattes), il contient plus de lipides (graisse) et moins de protéines.
Pour alimenter vos animaux retenez simplement qu’une alimentation équilibrée est une alimentation DIVERSIFIÉE, ne vous contentez pas d’un seul type de proie, variez le plus possible !

C’est une proie très pratique, les jeunes mesurent à peine quelques millimètres ce qui permet de nourrir de tout petits animaux (jeunes araignées…).
Au dernier stade la larve mesure environ 25 à 30mm.
L’imago mesure 15 à 20mm, mais n’a pas de succès (ou très peu) en tant que proie quelque soit l’animal que l’on nourrit avec.

Il existe autant de méthodes pour élever des ténébrions que d’éleveurs.
Certains séparent les stades (larve, pupe, imago) dans différents contenants, d’autres les élèvent sur des boîtes superposées avec des tamis entre chaque étage, et chacun a sa recette de substrat…

Je vais vous proposer ma méthode, c’est l’une des plus simple et économique niveau place car il ne faut qu’un seul bac.

N’ayant pas besoin d’un élevage industriel je ne sépare pas les stades, tout le monde vit dans la même auberge, et je n’ai jamais eu de soucis mis à part quelques pupes qui se font grignoter de temps en temps, mais c’est vraiment minime.

N’importe quel contenant fait l’affaire, moi j’utilise une boite moyenne de 40x30x30 d’une grande chaîne suédoise qui m’a coûté 3 euros.
Je ne met pas de couvercle, ça permet une excellente aération, et de toute façon les ténébrions sont incapables de grimper aux parois lisses et même si les scarabées ont des ailes ils sont incapables de s’échapper (pour pouvoir s’envoler ils doivent prendre leur envol d’un point en hauteur)

J’utilise un substrat qui sert également de nourriture, c’est une base de flocons d’avoine additionnée de quelques centaines de grammes de Roach Chow, ou de croquettes pour chats ou chiens (les croquettes ou le Roach Chow représentent un apport de protéines qui limite le cannibalisme).
Vous pouvez utiliser ce que vous voulez comme substrat (du son de blé, du pain sec, de la farine pour poussin…), je vous conseille juste d’en éviter 2 :
– La farine qui a tendance à devenir rapidement rance et qui pourrit vite dès la moindre trace d’humidité.
– Les copeaux de bois qui n’apportent rien au niveau nutritionnel et qui ne vont que vous compliquer la tache lorsque vous voudrez nettoyer votre bac.

Une fois par semaine pour abreuver mes insectes je leur mets un morceau de pomme ou carotte épluchée, il n’y a donc pas de nourriture humide en continu dans le bac, ce qui évite les problèmes de moisissure et les invasions d’acariens, et de toute façon les vers de farine sont capables de vivre dans des milieux extrêmement secs.
Il est cependant possible de poser un petit morceau de Beetle Jelly sur une coupelle ou un bouchon pour abreuver les adultes de temps en temps (enlever les restes sous 24/48h pour éviter toute moisissure).

Je ne chauffe pas le bac d’élevage, ça fonctionne très bien à température ambiante et j’ai un rendement très correct, mais rien ne vous empêche de le faire avec un petit tapis chauffant ou un petit cordon chauffant, cela accélérera un peu le cycle des insectes.

J’ajoute également quelques morceaux de cartons qui servent de cachettes aux scarabées, ils ont l’air d’apprécier l’obscurité et se rassemblent quasiment tous dessous.

L’incubation des oeufs dure une dizaine de jours, le stade larvaire entre 2 et 4 mois suivant la température, la nymphose de 2 à 3 semaines.
Les adultes vivent environ 6 mois.

Pour le nettoyage du bac, là aussi c’est facile et rapide.
Une fois par semaine j’enlève les morts que je vois traîner, ce sont les vers qui sont devenus noirs, les pupes grignotées et les scarabées morts.
Deux ou trois fois par an il faut faire le grand ménage, je le fais quand tout le substrat a été consommé et qu’il ne reste que des déjections de vers (ça ressemble à une espèce de sable très fin).
Je tamise tout avec une pelle de nettoyage qui sert normalement à enlever les déjections des lézards désertiques, c’est très pratique mais les plus petits vers passent au travers de la grille alors pour les récupérer je mets quelques morceaux de pomme ou de carottes, les petits vers vont aller tout de suite se nourrir dessus, j’attends quelques minutes et je secoue les morceaux au dessus d’une boite vide pour les récupérer, et je répète l’opération plusieurs fois.

Voilà comment je procède, ce n’est peut être pas la meilleure méthode mais elle me convient parfaitement, j’ai toutes les tailles de vers en quantité suffisantes pour nourrir mes bêtes.

J’espère que cet article pourra aider certaines personnes !

Bon élevage !

Tenebrio_molitor_larve_AJ_CannTenebrio molitor, larve ©AJ Cann

Tenebrio_molitor_pupe_AJ_CannTenebrio molitor, pupe ©AJ Cann

Tenebrio_molitor_David_ShortTenebrio molitor, imago ©David Short

Crédit photo:
Visitez la galerie Flickr de Jon Ritchie
Visitez la galerie Flickr de AJ Cann
Visitez la galerie Flickr de David Short

Publicités
Cet article, publié dans Fiches d'élevage, Fiches d'élevage des proies, Fiches d'élevage insectes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fiche d’élevage du Tenebrio molitor, le ver de farine

  1. Mme Marie-Claire Cammaerts dit :

    Bonjour,

    J’élève aussi des Tenebrio. Comme il y a une pénurie de son de blé dans le magasin où je m’approvisionne, j’ai pris ce qui restait de disponible: du son de lin. Incroyable!!! les larves sont beaucoup plus grosses, grandes, actives, et les adultes sont aussi beaucoup plus actifs. En plus, l’élevage sent bon, bien plus agréable qu’avec du son de blé. J’ai lu la composition du son de lin: ce sont des graines de lin broyées; elles contiennent donc de tout (une graine de plante permet de donner une plante) et notamment de l’huile (huile de lin), tandis que le son de blé ne contient pas tout, n’est pas fait avec des grains de blé entiers écrasés. Le son de lin coûte moins cher que le son de blé. Je fais essayer le son d’avoine, et ensuite le son de riz.
    On pourrait proposer aux pays où les sources de protéines sont limitées, de prendre du son (de riz, par exemple, dans les pays pauvres d’Asie) d’élever des Tenebrio, puis de faire une poudre riche en protéines à partir des larves de dernier stade, et d’ajouter cette poudre aux plats ‘pauvres’ de riz et légumes avec très peu de viande ou poisson.

    Affaire à suivre, je pense

    Bonne continuation, et peut-être à bientôt,

    Marie-Claire Cammaerts

    • Thomas dit :

      Très intéressant ! N’hésitez pas à me donner vos résultats si vous voyez des différences sur vos différents supports d’élevage !
      Vous élevez vos Tenebrio pour des animaux ou pour votre consommation personnelle ?
      Bonne soirée !
      Thomas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s