Fiche d’élevage des araignées du genre Cupiennius (Simon, 1891)

Règne: Animalia
Embranchement: Arthropoda
Sous-embranchement: Chelicerata
Classe: Arachnida
Ordre: Araneae
Sous-ordre: Araneomorphae
Super-famille : Lycosoidea
Famille: Aucune à l’heure actuelle
Genre: Cupiennius (Simon, 1891)

Nom vernaculaire: « araignées errantes » (« wandering spiders » chez les anglophones)

Depuis la révision du genre en 2015 par Polotow, Carmichael & Griswold les Cupiennius n’appartiennent plus à la famille des Ctenidae, et ne sont rattachées actuellement à aucune famille existante. Leur famille serait plus proche des Lycosidae et des Pisauridae. Une certitude est qu’elles appartiennent à la superfamille des Lycosoidea.

Parmi toutes les espèces du genre il y en a 3 que l’on retrouve assez souvent chez les éleveurs, même si certaines sont plus rares que d’autres:

  • Cupiennius salei (Keyserling, 1877)
  • Cupiennius getazi (Simon, 1891)
  • Cupiennius coccineus (F.O.P.-Cambridge, 1901)
cupiennius_getazi_forme_rouge_blog_arthropodus

Juvénile Cupiennius getazi forme rouge ©Romain Seignez

Distribution
Les espèces de ce genre se rencontrent en Amérique centrale, en Amérique du Sud et aux Antilles.

Description
Les femelles peuvent atteindre en moyenne environ 3 à 4cm de corps et une dizaine de centimètres d’envergure.
Les couleurs sont en général dans les tons marrons à orangé avec des points plus clairs sur le dos, le cephalothorax est marqué par des striures plus foncées.
Le dessous de l’abdomen peut trancher par un orange/rouge vif et/ou une marque noire longitudinale.

Les mâles atteignent en général 2 à 3cm de corps et peuvent avoir une envergure légèrement plus importante que les femelles ce qui leur donne une allure très fine et élancée. Ils sont beaucoup plus ternes que les femelles.

cupiennius_coccineus_blog_arthropodus_2

Cupiennius coccineus ©Wolfgang Dibiasi

Maintenance
Les araignées du genre Cupiennius vivent dans les forêts tropicales d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud ainsi que dans quelques Îles.
Ce sont des araignées strictement arboricoles qui vivent dans les troncs creux garnis de plantes épiphytes, de mousses, on les trouve aussi fréquemment sur la face interne des grandes feuilles de plantes tropicales.
Une température de 25°C est un bon compromis, elles sont assez tolérantes et supportent sans soucis une plage allant de 22°C à 28°C.
Par contre elles ont un fort besoin en humidité, il faudra veiller à obtenir environ 80% d’humidité par des vaporisation régulières pour éviter toute déshydratation, un substrat constitué de tourbe ou d’humus de coco permettra de retenir l’humidité sur une plus longue période.
Un tel niveau d’humidité nécessite une très bonne aération des bacs pour éviter le développement de moisissures et une prolifération bactérienne (ou d’acariens…)
Un terrarium de 20 x 20 x 30cm de haut est corerect pour ces espèces qui sont de belle taille une fois adultes.
N’oubliez pas une décoration minimale avec branches et écorces, ce sont des espèces nocturnes qui apprécient pouvoir se cacher la journée.

cupiennius_salei_lucia_blog_arthropodus_1

Cupiennius salei forme « Lucia » ©Andreas Beier

Les Cupiennius sont des araignées nocturnes qui chassent à l’affût, sans utiliser de toile comme les Nephila par exemple. Elles sont peu actives mais par contre elles sont extrêmement rapide, il faut faire très attention lors de la maintenance des bacs.

Ces araignées chassent à l’affût, restant tranquillement sur une écorce ou sur la face interne d’une feuille à attendre qu’une proie passe à portée.
La vue est peu utilisée lors de la chasse du fait du caractère nocturne de ces espèces, ce sont des stimuli tactiles qui déclenchent des attaquent fulgurantes.
Parfois la proie capture est entourée de soie avant d’être consommée.
En milieu naturel elles se nourrissent d’insectes mais également de petits amphibiens et de petits reptiles.

Les femelles peuvent vivre environ 2 ans alors que les mâles vivront entre 10 et 12 mois au stade adulte.

cupiennius_salei_blog_arthropodus_2

Cupiennius salei ©Stuart J. Longhorn

Reproduction
Les individus sont matures environ 15 jours après leur mue imaginale.
Il faut introduire le mâle dans le terrarium de la femelle car celle-ci marque son environnement de phéromones, et il ne faut pas oublier de bien les nourrir avant de tenter une mise en présence.
Lors de la parade le mâle tambourine avec ses pattes en approchant la femelle, si celle -ci est réceptive l’accouplement aura lieu, il introduira alors ses pédipalpes.
La femelle est affamée après l’acte et le mâle termine souvent en casse-croûte, j’ai déjà retrouvé des mâles complétement recroquevillés dans un coin du bac après l’accouplement, comme s’ils étaient apeurés.

La femelle tisse un cocon parfaitement sphérique qu’elle attachera à ses filières environ 3 semaines après l’accouplement.
Un mois plus tard on observera la naissance de 100 à 200 jeunes qui sont minuscules, entre 2 et 3mm de corps, ils restent 7/10 jours près de la mère avant de se disperser.
Pour maintenir les jeunes n’hésitez pas à couvrir le contenant avec un morceau de bas en nylon maintenu avec un élastique pour éviter toute fuite.

 

cupiennius_sp_panama_blog_arthropodus_1

Femelle Cupiennius sp Panama transportant son cocon ©Arthur Anker

Les jeunes se nourrissent facilement de proies adaptées à leur taille comme des drosophiles, ou de leurs congénères car ils ont un fort comportement cannibale à ce stade, et sont maintenus avec les mêmes paramètres que les adultes, l’hygrométrie est très importante.
La croissance jusqu’au stade adulte dure 8 à 12 mois en fonction des paramètres.

Les femelles sont itéropares, elles peuvent produire 2 à 3 nouveaux cocons viables à un mois d’intervalle environ sans avoir été remise en présence avec un mâle.

cupiennius_sp_panama_blog_arthropodus_2

Juvéniles Cupiennius sp. Panama ©Arthur Anker

Dangerosité
Ce ne sont pas des araignées agressives, mais elles sont très rapides, il faut absolument éviter de les manipuler, encore moins à mains nues.
Les Cupiennius ne sont pas dangereuses à proprement parler pour l’Homme, bien que la morsure puisse être très douloureuse.
Il ne faut pas négliger le risque d’allergie au venin et de choc anaphylactique possible.

cupiennius_getazi_blog_arthropodus_2

Cupiennius getazi ©Wandering Spiders

Statut légal et conseils
En France le genre n’est soumis ni au CDC ni à aucune protection spécifique, mais de par sa rapidité et sa possible dangerosité je ne la conseillerais pas à un débutant, d’autres araignées comme Heteropoda venatoria, Heteropoda lunula ou Holconia immanis sont à mon avis des espèces plus adaptées pour commencer l’élevage de ce type d’aranéomorphes, même si elles sont également rapides. Il est possible également de s’orienter également vers de grandes saltiques comme Phidippus regius très intéressantes également à observer.

Sources
Wikipedia
– Le site Wandering Spiders
La galerie Flickr de Arthur Anker
La galerie Flickr de Andreas Beier
Le site photo de Romain Seignez
– La publication « Total evidence analysis of the phylogenetic relationships of Lycosoidae spiders (Araneae, Entelegynae) » de Polotow, Carmichael & Griswold, 2015
http://www.wsc.nmbe.ch/genus/621/Cupiennius

Publicités
Cet article, publié dans Fiches d'élevage, Fiches d'élevage arachnides, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fiche d’élevage des araignées du genre Cupiennius (Simon, 1891)

  1. Ping : Une araignée au plafond « Spotjardin.com

  2. Ton article est très bien détaillé. Bravo !! Merci pour le partage. Au fait sur mon site j’ai une publication sur ce sujet. Je me suis permis de mettre ton lien à la fin de mon article. Voici le lien https://spotjardinmonsite.com/2017/10/30/une-araignee-au-plafond/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s