Fiche d’élevage de la mante orchidée, Hymenopus coronatus (Olivier, 1792)

Règne: Animalia
Embranchement: Arthropoda
Classe: Insecta
Ordre: Mantodea
Famille: Hymenopodidae
Genre: Hymenopus
Espèce: Hymenopus coronatus (Olivier, 1792)

Nom vernaculaire: mante orchidée, orchid mantis

Distribution
Cette espèce vit dans les forêts tropicales de l’Asie du Sud-Est, en particulier d’Indonésie, de Malaisie, de Bornéo, de Sumatra.

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_9.jpg

©Andrew Mitchell

Description
Cette espèce se caractérise par l’éclat de ses couleurs et une structure finement adaptée pour le camouflage. Les quatre pattes ressemblent à des pétales de fleurs, imitant celles d’une orchidée. En effet l’espèce chasse à l’affût, et son mimétisme proche d’une fleur d’orchidée lui permet de se fondre parfaitement dans son environnement.
La paire avant dentée étant utilisée, comme chez les autres mantes, pour saisir leur proie, ces pattes sont appelées pattes ravisseuses.

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_3

Hymenopus coronatus, détail des 3 ocelles (entre les antennes) ©Andrew Mitchell

Elle montre un dimorphisme sexuel plus prononcé que toute autre espèce de mantes, les mâles pouvant être moité moins grands que les femelles.
La femelle adulte mesure environ 6cm, le mâle entre 2,5 et 3cm. C’est une espèce de petite taille.

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_2

Couple adulte @Andrew Mitchell

Les nymphes de premier stade imitent les insectes de la famille des Reduviidae avec une couleur orange vif et noir, à l’état sauvage les jeunes H. coronatus se nourrissent principalement de petites réduves (punaises) tropicales.

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_1

Juvénile L1 ©Andrew Mitchell

Sa couleur peut varier entre les nuances de rose et de brun suivant les spécimens.

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_7

Colorations très différentes chez 2 femelles juvéniles de taille semblable ©Antonio Giudici

Élevage
La principale difficulté dans l’élevage de cette espèce est que les mâles sont matures beaucoup plus rapidement que les femelles, à tel point que sans y faire attention vous pourriez avoir des femelles adultes et des mâles incapables de se reproduire, ou morts…
Dans la nature cette différence fait que les mâles et les femelles qui sont nés d’une même oothèque ne peuvent pas se reproduire ensemble, obligeant le souches à se croiser.

L’espèce est souvent déconseillée aux débutants, mais je pense qu’avec de bonnes connaissances et une certaine rigueur il est tout à fait possible de boucler un cycle.

C’est une espèce vorace facile à nourrir, elle accepte tous les proies: mouches, grillons, blattes…

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_4

Un bon ver de farine ©Andrew Mitchell

La femelle est adulte en 7 mues et son espérance de vie est d’environ 5 à 6 mois, tandis que le mâle sera mature dès la 5ème mue, avec une espérance de vie comprise entre 2 et 3 mois.

Les boites type Braplast de 5,8l (20x20x20cm) sont d’une taille parfaite pour leur maintien, j’aménage la boite avec un fond de tourbe, des branchages, plantes artificielles et aérations adaptées.

L’idéal et le plus pratique est d’élever les femelles (dès qu’elles sont sexées) à 28/30°C et les mâles à 24/25°C avec une baisse nocturne d’environ 2°C.
H. coronatus a un fort besoin en humidité, il faudra veiller à obtenir environ 80% d’humidité par des vaporisation régulières pour éviter toute déshydratation, il faut vaporiser les parois du bac et jamais les insectes eux mêmes.
Un tel niveau d’humidité nécessite une très bonne aération des bacs pour éviter le développement de moisissures et une prolifération bactérienne (ou d’acariens…)

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_5

Sexage à la 5ème mue, le mâle possède 6 segments abdominaux, la femelle 5, les « pétales » sont plus étroits chez le mâle ©Andrew Mitchell

C’est une mante d’agressivité moyenne pour laquelle l’accouplement peut d’avérer assez délicat.
Les adultes sont matures entre 2 et 3 semaines suivant la mue imaginale, il faut bien les nourrir, surtout la femelle, avant de tenter quoique ce soit.
L’accouplement dure environ entre 3 et 6 heures.

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_8

Détail de l’accouplement @Andrew Mitchell

La ponte de la première oothèque a lieu environ 2 semaines après l’accouplement, la femelle pond en moyenne 3 oothèques.

orchid_mantis_mante_orchidee_hymenopus_coronatus_blog_arthropodus_6

Ponte de l’oothèque ©Andrew Mitchell

L’incubation dure environ 2 mois à 26/28°C et 80% d’humidité.
Les jeunes sont en moyenne une trentaine à sortir de l’oothèque, ils se nourrissent facilement de drosophiles et de grosses collemboles.

Remarque
J’ai souvent lu que certains éleveurs nourrissant leurs insectes aux grillons observaient un « pourrissement » de l’abdomen et une mort des spécimens.
Je n’ai jamais observé cela dans mon élevage, c’est peut être lié aux grillons provenant d’élevage industriels…

Sources
Wikipedia
– Le forum Fanatic Mantis
– Le forum forum-reptiles
La galerie Flickr de Andrew Mitchell
La galerie Flickr de Antonio Giudici

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Fiches d'élevage, Fiches d'élevage insectes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s