Conserver et nourrir les insectes (grillons, blattes, criquets…) achetés en animalerie ou sur Internet

Voilà, vous n’avez pas beaucoup d’animaux et vous ne voyez pas l’intérêt de vous lancer dans l’élevage de proies, ou peut être que vous ne souhaitez simplement pas certaines nuisances comme le bruit.
Vous vous fournissez donc en insectes en animalerie ou sur internet, par petites ou grosses quantités.

Il ne faut pas se mentir, les insectes d’animalerie vendus en gros viennent en général de gros élevages industriels allemands ou hollandais, où le profit est malheureusement mis en avant par rapport à la qualité.

Mais comment faire pour les conserver de manière optimale ?
C’est simple, il faut correctement les nourrir et les hydrater !

insectes_reptiles_amphibiens_blog_arthropodus

Proies diverses ©Zanimoexotic

De plus bien nourrir ses insectes est INDISPENSABLE avant de les distribuer comme casse-croûte à ses animaux (les anglophones appellent ça le « gut loading ») , distribuer des insectes tels quels en revenant du magasin équivaut à donner des insectes vides, qui présentent un intérêt nutritionnel moindre, c’est la santé de vos animaux sur le long terme qui en dépend !

Pour la conservation des proies la température ambiante d’une pièce à 18-20°C suffit (voire le bac à légumes du réfrigérateur dans certains cas, nous allons le voir juste après), des températures plus hautes sont nécessaire pour la reproduction et une croissance accélérée, ce que l’on ne souhaite pas forcément ici.

faunabox_faunarium_blog_arthropodus

Boites type fauna-box de différentes tailles

Voilà quelques conseils concernant les proies:

  • Les grillons

Ce sont surement les proies les plus fragiles, facilement sujets à la déshydratation et sensibles aux choc thermiques.
Évitez de les laisser dans les petites boites d’animalerie, préférez un contenant type fauna-box avec des cachettes comme des plaques à œufs, cela aide aux mues et permet d’éviter le cannibalisme.
Vous pouvez les hydrater en utilisant un abreuvoir que vous pouvez boucher avec un peu de perlon (ça ressemble au coton mais c’est imputrescible, c’est utilisé dans les filtre d’aquariophilie). Vous pouvez également leur donner de la Beetle Jelly.
Niveau alimentation vous avez le choix: Roach Chow, flocons d’avoine, croquettes, légumes…Vous pouvez jeter un œil à la fiche d’élevage des grillons pour plus d’informations.

grillons_boite_blog_arthropodus

Boite de grillons vendue en animalerie

  • Les blattes

Plus résistantes que les grillons, il n’empêche qu’il faille respecter leurs besoins et bien les nourrir également avant de les distribuer.
Tout comme les grillons évitez de les laisser dans les petites boites d’animalerie, préférez un contenant type fauna-box avec des cachettes comme des plaques à œufs, cela aide aux mues et permet d’éviter le cannibalisme.
Vous pouvez les hydrater en utilisant un abreuvoir que vous pouvez boucher avec un peu de perlon (ça ressemble au coton mais c’est imputrescible, c’est utilisé dans les filtre d’aquariophilie). Vous pouvez également leur donner de la Beetle Jelly.
Niveau alimentation vous avez le choix: Roach Chow, flocons d’avoine, croquettes, légumes… Vous pouvez jeter un œil à la fiche d’élevage des blattes (blattes souffleuses, Blaptica dubia, Nauphoeta cinerea, Phoetalia pallida) pour plus d’informations.

blaptica_dubia_blog_arthropodus

Blaptica dubia est une blatte « alimentaire » courante

  • Les criquets (migrateurs et pèlerins)

Plus résistants que les grillons, il n’empêche qu’il faille respecter leurs besoins et bien les nourrir également avant de les distribuer.
Tout comme les grillons évitez de les laisser dans les petites boites d’animalerie, préférez un contenant type fauna-box avec des cachettes comme des plaques à œufs, cela aide aux mues s’ils ne sont pas adultes.
Vous pouvez les hydrater en utilisant un abreuvoir que vous pouvez boucher avec un peu de perlon (ça ressemble au coton mais c’est imputrescible, c’est utilisé dans les filtre d’aquariophilie). Vous pouvez également leur donner de la Beetle Jelly.
Niveau alimentation ce sont des insectes difficiles, choisissez des herbes dures ou du blé germé, ils peuvent aussi accepter le chou, les feuilles d’endives… Vous pouvez jeter un œil à la fiche d’élevage des criquets pour plus d’informations.

criquet_migrateur_locusta_migratoria_blog_arthropodus_index

Locusta migratoria adulte ©M. Gunther/BiosPhoto

  • Les vers de farine, les vers morio et les vers buffalo

Ce sont des larves résistantes, mais de base avec des caractéristiques nutritionnelles médiocres, bien les nourrir est indispensable.
Évitez aussi le stockage en boites d’animaleries, une petite boite de 20 x 15 x 10cm de haut suffit, avec quelques perforations sur le couvercle.
Vous pouvez utiliser un substrat fait de flocons d’avoines mélangé à quelques croquettes, un morceau de carotte ou quelques tranches de pommes sont parfaites pour l’hydratation.
Les vers buffalo et les vers de farine peuvent se conserver également dans le bac à légumes du réfrigérateur, par contre les vers morio mourront s’ils sont exposés au froid, mais ces derniers se conservent très bien à température ambiante.
Vous pouvez consulter la fiche d’élevage du ver de farine pour plus d’informations.

zophobas_morio_tenebrio_molitor_alphitobius_diaperimus_blog_arthropodus

Ver de farine (en bas), ver morio (au milieu) et ver buffalo (en haut) ©Reptifoto

  • Les asticots et les pinkies

Les asticots sont plus gros que les pinkies, les asticots sont les larves de la grosse mouche bleue Calliphora vomitoria tandis que les pinkies sont les larves d’une mouche verte plus petite appelée Lucilia sericata.
Il est impossible de nourrir correctement ces larves une fois achetées, ou alors préparez vous à une vague d’effluves nauséabondes chez vous vu leur régime alimentaire. Évitez également les larves colorées, certains colorants chimiques peuvent être nocifs pour les animaux.
Par contre pour la conservation des asticots et des pinkies je vais vous donner un petit truc de pêcheur, déjà utilisez une boîte type « pêche » avec rebord intérieur pour éviter les évasions et d’autres problèmes, ça ne coûte pas grand chose et c’est très pratique.
Et les larves de mouches si elles sont conservées dans des boites hermétiques deviennent grasses, poisseuses et dégagent de l’ammoniac, elles vont vite mourir et sentir très fort.
Justement deuxième truc de pêcheur pour évitez que les asticots « graissent », il faut simplement mettre un fond de farine de maïs dans la boite, s’il vous en mettez trop il est possible de les tamiser avec une petite passoire avant de les donner, et ils seront tout propres.
Dans une boîte de pêche avec un fond de farine les asticots se conservent des semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur, veillez juste à enlever les cadavres au fur et à mesure (les asticots morts deviennent noirs et mous, ne les confondez pas avec les pupes qui sont les cocons, plus ovales, durs et de couleur marron à marron foncé)
S’il vous faut des mouches régulièrement il suffit d’en sortir quelques uns tous les jours ou tous les deux jours et les mettre dans une boite type boite à grillons à température ambiante, ils se transformeront en pupes et vous aurez une production de mouches régulières sans être envahi.

asticots_pinkies_blog_arthropodus

Asticots ou pinkies: achetez toujours des larves non colorées (blanches)

  • Les mouches et les drosophiles

Vous aviez des asticots, maintenant des mouches.
Bon ce ne sont pas les insectes les plus pratiques à nourrir mais c’est faisable.
Il est possible de les mettre dans une bouteille coupée fermée par un tube en bas nylon, il est plus facile comme ça de mettre sa main dans la bouteille sans que tout le monde ne s’envole. Vous pouvez fermer ce tube en bas nylon avec une pince à linge ou un élastique.
Niveau alimentation, un peut de Beetle jelly, ou un coton imbibé d’eau miellée, difficile de faire plus avec ces insectes.
Concernant les drosophiles il y a également une fiche d’élevage sur le blog.

cycle_vie_mouche_drosophile_blog_arthropodus

Cycle de vie de la drosophile

 

Voilà, j’en ai terminé avec les principales proies que l’on trouve dans le commerce, et n’oubliez pas de varier les proies et les aliments, c’est la diversité qui est la clé de la réussite !

cameleon_blog_arthropodus_locust

Le criquet, une proie de choix pour les caméléons ©Indigo Revolution

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Nourrissage, Nourriture insectes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Conserver et nourrir les insectes (grillons, blattes, criquets…) achetés en animalerie ou sur Internet

  1. Ping : J’ai un grillon blanc dans ma boite est-ce normal ? | Arthropodus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s